aventure-pluriel-gd

  • Home
  • En restauration/projets
  • Marie-Thérèse

Un avenir pour la Marie-Thérèse !


Marie-Therese_1.jpg 

Depuis un an, Aventure Pluriel s’est vu confié la Marie-Thérèse, une authentique barque de patron sur les eaux du Canal du Midi, amarrée à Ventenac-en-Minervois, près de Narbonne.

L’objectif : la restaurer et imaginer pour elle un projet qui fait sens !

 

La Marie-Thérèse est l’héritage d’une époque où les barques de patrons sillonnaient le Canal du Midi, chargées de marchandises qu’elles convoyaient de Toulouse à Sète.

Construite en 1855, elle reste, du haut de 166 ans, le plus vieux bateau d’Europe encore en état de naviguer. Ses dimensions aujourd’hui hors-normes sur le Canal du Midi témoignent elles-mêmes d’une époque où les barques étaient plus larges, plus longues.


La barque a connu une histoire mouvementée et pourrait même être considérée comme une miraculée du patrimoine.

Elle fut d’abord un illustre moyen de transport de marchandises de terroirs le long du Canal du Midi, dans son époque la plus riche, avant l’arrivée de la concurrence ferroviaire.

Chargée de vin, puis de sac de chaux, de ciment, de sable, de maïs et de farine, elle fut malheureusement abandonnée lorsque sa rentabilité économique déclina. Récupérée et utilisée comme boite de nuit, puis comme restaurant routier, jusqu’à sombrer à Sète en 1992, on lui découvrit enfin l’intérêt patrimonial qu’elle méritait en 1994, lors de son acquisition par le Conservatoire maritime et fluvial du Pays Narbonnais, qui la remettra complètement en état à la suite d’un chantier colossal.


Malgré tout, l’état de la barque recommence à se dégrader, malgré sa cession en 2013 au Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, qui cédera à son tour la barque à la Cave de Ventenac. La survie de la barque est à nouveau menacée, les travaux de remise en état sont importants.

Aventure Pluriel acquerra la Marie-Thérèse le 19 avril 2020. Avec l’aide à venir de nombreux partenaires locaux, l’association est investie d’un double objectif : la réparer et lui redonner vie !

 

Réparer

La Marie-Thérèse nous amène avec elle le défi d’un chantier pharamineux. Son bois est fatigué par une immobilité prolongée qu’elle n’aurait jamais dû connaitre. Le pont est à remplacer intégralement, les bordés doivent être repris, la quincaillerie, la peinture, l’aménagement intérieur… presque tout doit être remis à neuf !


Redonner vie
C’est bien de reconstruire, mais en fin de compte, dans quel but ? Puisqu’elle ne convoite plus de marchandises, à nous de lui faire porter un sens, tout au long du Canal du Midi. Avec nos partenaires, nous imaginons ensemble une nouvelle vie pour la vieille barque : plateforme de rencontre citoyenne, de connexion des territoires, de lieu d’acceuil pour les initiatives culturelles des collectivités qui bordent le Canal du Midi, de témoignage d’une époque, d’un savoir-faire, d’immersion familiale dans le territoire, d’actions environnementales, et pourquoi pas même d’un musée virtuel ?